La carte

Cliquer sur la carte !
cartesitetuk.jpg
- Approche du passage : 5 juin, mi-juillet, de Sand Point à Barrow (Alaska) par la mer et le détroit de Bering, et par la mer des Tchoutkches.

Escales prévues : Akutan Harbour, St Georges, St Paul, St Matthew, St Lawrence, Nome, Wales, Point Hope, Wainright, Barrow.

- Passage du Nord ouest : mi-juillet, mi-septembre, de Barrow à Aassiat.

Escales prévues : Barrow (Alaska), Kaktovik (Ile Barter), Ile Herschell, Cape Bathurst, Holman, Tuktoyaktuk (Canada), Cambridge Bay, Gjoa Haven, Pond Inlet (Nunavut), Aassiat (Groënland).

Certaines escales pourront être annulées si la glace nous retarde le long de la côte nord de l’Alaska.

Passée la baie d’Hudson, celui qui met le cap à l’ouest se heurte d’abord à un promontoire de quelque cinq cents kilomètres de long (péninsule de Melville) qu’il faut remonter vers le nord jusqu’à toucher presque la partie septentrionale de la terre de Baffin, avant de filer vers l’ouest sur deux cents kilomètres par un sound resserré qu’on pourrait presque prendre pour un fleuve. Ce premier obstacle franchi, (la plupart des navigateurs préfèreront par la suite contourner la Terre de Baffin par le nord), on se trouve dans un large bras de mer bordé à l’ouest par une autre presqu’île apparemment infranchissable (péninsule de Boothia), qui oblige à courir plus au nord encore, jusqu’à un étroit goulet qu’il faut faire attention de ne pas dépasser (détroit de Franklin). Plus loin, on a le choix entre deux routes, la bonne contournant par le sud de l’île du Prince-de-Galles. Le, nouveau bras de mer, puis nouvel obstacle (île Victoria) séparé du continent par un chenal de près de mille kilomètres de long qu’il n’est pas question de manquer. Au débouché, on est presque tiré d’affaire, ce qui veut dire qu’on n’a plus qu’à parcourir deux ou trois mille kilomètres entre le continent et la banquise pour atteindre le détroit de Béring. Encore vient-on de décrire ici la route idéale : la plus courte, la plus sûre. Le pilote qui aurait la malchance de prendre le mauvais chemin à l’un des mille carrefours d’eau et de glaces qui s’ouvrent devant lui se verrait bientôt égaré à travers le gigantesque archipel du Nord extrême, l’un des plus beau casse-tête géographique de la planète (île Devon, île Melville, île Ellesmere, gigantesque lacis de glaciers, de montagnes et de fjords gelés où règne un froid dément).

Le passage du Nord-Ouest,
F.L. Mc Clintock, R. Amundsen.

0 Réponses à “La carte”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




site Créa-Tif du lycée Andr... |
ichbincarole |
CLUBFREEDOM ET REVOLVINGTRAVEL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sage-femme au Poste de sant...
| Aventure Libanaise
| TAHITI MON AMOUR